Maximo JEAN

Marcheur – lycéen et citoyen,
  • Mon Parcours, En pleine conscience

Né à Paris en 2002, domicilié à Versailles depuis 16 ans, de double nationalité (française et argentine), je vis mon quotidien de lycéen en harmonie avec mon environnement.

Dans ma relation à l’autre, je parcours mes années dans la quête d’un échange nourri et réciproque. Dans ma relation aux éléments de la nature, je m’inscris dans le respect de ceux qui nous alimentent en ressources. Je suis respectueux du « tout » qui constitue mon existence et je vis heureux, en pleine conscience, en pleine lucidité et exigence.

Capitaine de mon équipe de rugby, je galvanise, je soutiens, j’encourage et montre humblement une voie, celle de l’envie individuelle de dépasser collectivement nos propres limites. Je crois en l’union dès lors que son sens a une portée symbolique, prosaïque et réelle pour tous ceux qui y adhèrent.

  • La thématique de prédilection choisie

Je crois en la construction d’un collectif pour « faire société ». Je crois en la vie en commun, dès lors que sont respectées nos lois républicaines. Je crois en la capacité de chacun à construire l’interaction à l’autre, par une volonté réelle d’écoute, par une formalisation constante et par un partage sincère et positif.

Pour « faire société », nous avons besoin d’une volonté politique courageuse émanant des autorités institutionnelles et construites avec les citoyens et en lien avec leurs usages quotidiens. Pour « faire société », il ne faut pas avoir de bonnes intentions, il faut savoir traduire ces usages citoyens en un projet collectif et réussir son exécution. C’est tout le sens de mon engagement.