Ensemble vers une ville inclusive et solidaire

Après notre atelier citoyen, nous vous présentons notre projet dans ses grandes lignes sur le thème « Ensemble vers une ville inclusive et solidaire ».

Nous souhaitons :

  • Soutien à la création de plusieurs Maisons de santé interdisciplinaires, d’une Maison Sport-Santé (dans le cadre de la Stratégie nationale sport santé) et d’un espace Santé Jeunes
  • Soutien à la mise en place d’une Communauté Territoriale des Professionnels de Santé en lien avec VGP
  • Une mobilisation de tous les acteurs autour d’un Plan Handicap complet (sensibilisation, accessibilité)
  • Une réflexion sur l’habitat favorisant l’intergénérationnel (logement étudiants et seniors), des tiers-lieux, des lieux de ressourcement pour les aidants
  • La logique du « Logement d’abord » et des nuits de la solidarité en faveur des personnes sans abri
  • Des actions en faveur d’une retraite active : création d’un office municipal des Retraités, d’une délégation à la citoyenneté des Séniors, de restaurants municipaux dans les quartiers, renforcement du dispositif d’animations et de services à domicile
  • Un référent numérique pour aider les habitants en difficulté dans les démarches en ligne
  • Des mini forums des associations dans chaque quartier pour encourager le bénévolat.

Sommaire :

  1. Notre ambition : Ensemble vers une ville inclusive et solidaire
  2. Simplifions le quotidien des patients et le quotidien des professionnels de santé
  3. Renforçons les actions de Prévention Santé
  4. Lançons un Plan Handicap d’envergure à Versailles
  5. Facilitons la vie de nos aînés
  6. Faisons plus pour ceux qui en ont le plus besoin
  7. Créons une culture de l’engagement citoyen et de l’entraide

Ensemble vers une ville inclusive et solidaire

La ville de Versailles a la réputation d’une ville riche, d’habitants aisés voire très aisés sans réel besoin d’une véritable politique sociale. Au plan sanitaire, Versailles semble tout à fait bien dotée en équipements de santé. Toutefois, cette perception nécessite d’être mieux observée.

En effet de nombreux Versaillais rencontrent des difficultés pour avoir un rendez-vous rapide avec un spécialiste et les enjeux de santé nationaux exigent des actions sur le plan local (activité physique, alimentation saine, autonomie des séniors).

D’autre part beaucoup reste à faire en matière d’accessibilité de la ville aux personnes handicapées et Versailles peut agir de concert avec les autres collectivités pour cette priorité du quinquennat.

Enfin certaines familles sont dans des situations sociales difficiles, des personnes sont à la rue, des personnes âgées et des aidants se trouvent isolés : nous voulons faire plus pour ceux qui en ont le plus besoin.

Nous pensons que le contexte plutôt favorable de Versailles constitue une opportunité à l’expérimentation et au développement de nouvelles formes de solidarité, de bienveillance collective et de vie sociale.

Simplifions le quotidien des patients

Versailles connaît un nombre insuffisant de spécialistes et une baisse du nombre de médecins généralistes alors que la population des plus de 60 ans est en augmentation. De plus les urgences médicales à Versailles, et en particulier celles de l’hôpital Mignot, sont souvent saturées.

La mairie peut agir pour faciliter l’accès aux soins, puisqu’elle est compétente pour soutenir financièrement des associations ou des projets de santé de proximité – auquel cas ces coûts financiers pourront également être partagés avec les collectivités territoriales et l’Etat. La mairie peut également mettre à disposition des locaux, pour des permanences médicales en physique ou dématérialisées, ou faciliter l’accueil de cabinets mobiles

Nous voulons simplifier le quotidien des patients en leur apportant une aide sur l’ensemble du système médical :

  • Éclairer le parcours de santé, renforcer le rôle et les moyens du CCAS comme guichet unique : mise en place d’une plate-forme numérique et téléphonique permettant aux Versaillais de connaître les différentes structures dans un domaine particulier de santé
  • Soutenir la création de Maisons de santé pluridisciplinaires et d’urgence conventionnées secteur 1 de façon coordonnée avec le département, les professionnels de santé
  • Soutenir la création d’une Maison Sport-Santé (dans le cadre de la Stratégie nationale sport santé) et d’un espace Santé Jeunes
  • Soutenir les expériences de télémédecine notamment dans les maisons de retraite

Simplifions le quotidien des médecins pour améliorer les services aux patients

Nous souhaitons faciliter la coordination des professionnels de santé entre eux pour permettre in fine des services aux patients plus cohérents et plus innovants.

Nous proposons de :

  • Soutenir la création d’une CPTS Communauté Professionnelle Territoriale de Santé avec Versailles Grand Parc pour regrouper des professionnels de santé, et ainsi permettre une meilleure organisation entre professionnels en particulier pour les gardes, le partage de bonnes pratiques, la mise en place de cabines de consultation de télémédecine
  • Contribuer au Pacte territorial Santé et animer les relations entre les acteurs du terrain par des groupes de travail réguliers : Agences Régionales de Santé (ARS), praticiens de santé et habitants
  • Mieux faire connaître les aides à l’installation des médecins, les aides à la transition pour des médecins de plus de 60 ans, les contrats de solidarité territoriale pour un médecin s’engageant à effectuer un minimum de jours dans une zone sous dense

Renforçons les actions de Prévention Santé

Nous souhaitons encourager les Versaillais à prendre soin de leur santé à tout âge et proposons de :

  • Organiser la journée nationale « les coulisses de l’alimentation », sensibiliser les citoyens aux bons réflexes alimentaires en lien avec l’axe « mieux se nourrir » du Plan de Transition écologique
  • Promouvoir l’activité physique et la pratique du sport à tous les âges, dans tous les quartiers : voir notre programme détaillé sur le thème du Sport
  • Soutenir les actions collectives de prévention : consommations d’alcool, drogues, cannabis, tabac, vie affective et sexuelle, le cancer et les dépistages précoces
  • Lutter contre les addictions par des campagnes d’information dans les établissements scolaires et étudiants, le contrôle des bars et épiceries de nuit, l’installation de bornes éthylotest, la tenue de stands prévention en milieu festif, cellule de veille et de suivi nocturne
  • Développer la formation des gestes de premiers secours à partir de 10 ans
  • Encourager la vaccination, le dépistage par l’information et la prévention dans les établissements scolaires et universitaires, notamment du VIH avec l’objectif d’informer, sensibiliser, prévenir en partenariat avec le réseau hospitalier et associatif

Lançons un Plan Handicap d’envergure à Versailles

Le gouvernement a fait du Handicap une priorité du quinquennat : nous voulons décliner les actions à Versailles avec une mobilisation de tous les acteurs autour d’un Plan Handicap complet avec 4 axes : accessibilité, sensibilisation, inclusion scolaire et sociale, accompagnement des aidants.

Nous voulons rendre plus accessible la ville et les services municipaux à tous les porteurs de handicap :

  • Développer l’accessibilité des bâtiments publics, voiries publiques et transports (ex: accès aux salles de classe par plan incliné, équipement de feux des carrefours d’un dispositif sonore déclenché par une télécommande individuelle mise à disposition par la mairie aux personnes malvoyantes)
  • Mettre en œuvre diverses mesures en faveur des personnes malentendantes : guichet visio pour l’autonomie de l’information des services municipaux, dans les musées, monuments, de conférences, …mise à disposition des casques pour handicap auditif, mise en avant du PAM 78-92 sur le site de la mairie pour aider à la mobilité
  • Mettre en place un Réseau des Testeurs de l’accessibilité, comme à Nancy. Ce réseau est composé de personnes en situation de Handicap moteur, sensoriel, psychique et mental. Il réalise une dizaine de tests par an, sur des lieux physiques ou dématérialisés (bâtiments, cheminements, ascenseurs, transports, sites web, signalétique de rue etc.).
  • Etudier les possibilités de modifier les aires de jeux dans les écoles et crèches pour les adapter aux différentes formes de handicap, ainsi que les équipements sportifs de plein air et les piscines
  • Soutenir la création de logements inclusifs.

Nous souhaitons sensibiliser tous les Versaillais pour créer une culture de l’inclusion vis à vis des porteurs de handicaps visibles et invisibles :

  • Organiser des rencontres Handisport, mettre en avant des champions paralympiques dans le cadre des actions du programme « Génération 2024 » en préparation des JO2024
  • Organiser, dans les établissements scolaires, des journées de prévention du harcèlement moral et physique avec des associations et le département

Nous voulons former les acteurs pour une plus grande inclusion des enfants et adultes porteurs de handicap : les enseignants, le personnel de la mairie, les personnels de crèche, assistants familiaux et maternels, personnels des lieux de visite historique, personnels périscolaires, maîtres-nageurs … Il s’agit en particulier de permettre aux professionnels de savoir comment agir face au handicap et particulièrement à l’autisme, en lien avec des associations spécialisées et formées aux méthodes recommandées par la Haute Autorité de Santé.

Nous voulons mener des actions spécifiques en faveur de la formation et de l’emploi des personnes porteuses de handicap :

  • Promouvoir la journée DUODAY qui permet à des personnes en situation de handicap de passer une journée avec des professionnels volontaires
  • Renforcer l’accompagnement de soins des enfants dans le cadre de l’école inclusive
  • Renforcer les subventions aux associations qui travaillent sur l’éducation inclusive et sur le handisport
  • Former des handicapés au numérique avec le Centre des Handicapés au Travail

Nous proposons des mesures concrètes pour accompagner les parents d’enfants handicapés et les aidants :

  • Faciliter l’accès aux nouveaux droits des aidants et les accompagner sur le volet administratif et par des formations adaptées
  • Soutenir la création de maisons de répits répondant à l’urgence, un café des aidants (lieu d’échanges, convivialité) animé par des professionnels, une offre d’aide à domicile des familles
  • Signer des conventions avec les associations spécialisées, pour les familles qui souhaitent avoir des auxiliaires de vie privée sur les temps de cantine et périscolaires (auxiliaires formés à l’autisme comme ESPAS IDDEES ou éducateurs spécialisés par des organismes ou associations)
  • Proposer une aide financière en partenariat avec le département pour les familles qui souhaitent se former dans les méthodes recommandées par la HAS auprès des associations ou organismes.

Facilitons la vie de nos aînés

Nous renforcerons les services municipaux pour les séniors et encouragerons la retraite active :

  • Délégation à la citoyenneté des séniors, office municipal des Retraités
  • Offre de services à domicile, dont la livraison de repas,
  • Programme « bien vieillir chez soi »,
  • Evènements tels que des concours de cuisine pour ceux qui ont des talents culinaires, jardins de seniors en forme,
  • Réunions d’informations et conférences autour de divers thèmes de santé, visites à domicile , aide dans les démarches
  • Mini forum des associations dans chaque quartier pour encourager le bénévolat, l’activité physique, les pratiques artistiques des séniors.

Nous contribuerons à l’amélioration des capacités fonctionnelles, cognitives et sensorielles des personnes malades :

  • Lutte contre la maladie d’Alzheimer : ateliers de mémoire pour les seniors avec un centre de recherche et de ressource, pour prévenir les maladies de la mémoire
  • Equipe spécialisée Alzheimer du service de soins infirmiers à domicile afin de viser à réduire les symptômes et maintenir les capacités des patients diagnostiqués à un stade léger ou modéré
  • Pour les malades placés en établissements spécialisés, proposer des aménagements en collaboration avec le centre de ressource et recherche pour des séries de visites dans des lieux culturels afin de les rendre accessibles pour eux et leurs familles, ce qui permet de contribuer à l’insertion et à la participation sociale des personnes atteintes, en favorisant les échanges, l’expression orale, la socialisation, les émotions et la cognition
  • Création de restaurants municipaux dans les quartiers.

Faisons plus pour ceux qui en ont le plus besoin

De façon générale, nous voulons augmenter l’attention et l’accompagnement des personnes les plus vulnérables à Versailles, que ce soit les personnes sans abri, les familles en situation de précarité ou les victimes de violences. Comme pour les autres sujets, nous souhaitons coordonner les acteurs et impliquer les citoyens de la ville.

Nous proposons de :

  • Créer un observatoire de la réalité sanitaire et sociale pour anticiper les besoins d’évolution, adapter en permanence l’action sociale, et faire mieux connaître les dispositifs d’accompagnement social (domiciliation, accueils de jour, hébergement, accès aux soins)
  • Faciliter la rencontre entre ceux qui ont besoin de soutien dans n’importe quel domaine et ceux qui sont en capacité de les aider, le cas échéant moyennant rémunération (baby/papy/mamie/animaux sitting, aide à l’utilisation des appareils, applications, services numériques, soutien scolaire, promeneurs de chiens, etc.)
  • Renforcer le lien social et lutter contre les exclusions par des actions de proximité et le soutien aux associations qui œuvrent dans ce sens.
  • Intégrer des clauses d’insertion dans les marchés publics passés par la ville.
  • Maintenir l’accueil et l’information aux familles, les actions de soutien à la parentalité, les aides financières pour les familles les plus précaires, l’accompagnement social des personnes les plus vulnérables, le soutien psychologique des jeunes, le parrainage social et l’accompagnement aux soins etc.
  • Veiller à la tenue d’une permanence d’écrivain public afin d’accompagner les personnes vulnérables, qui rencontrent des difficultés à l’écrit, de rédaction, difficultés à remplir des documents administratifs ou les mettre en relation avec les administrations compétentes pour les accompagner jusqu’au bout de la démarche (avec une ouverture sur le samedi grâce à la collaboration du citoyen bénévole)
  • Etudier l’utilisation du « Facile À Lire et à Comprendre » (FALC) : méthode européenne de transcription d’un langage classique en langage compréhensible par tous. Il permet de faciliter la communication entre les services municipaux et les personnes en situation de handicap intellectuel, qui maîtrisent encore mal le français, les personnes vieillissantes, les jeunes enfants etc.

Pour les personnes sans domicile ou en très grande précarité, nous appliquerons la logique du logement d’abord (organisation de l’accès à des logements durables) et assurerons une meilleure connaissance des sans-abris, le développement de nouvelles solutions : réalisation d’un état des lieux régulier et repérage des personnes sans abri qui n’appellent plus le 115, nuits de la solidarité avec des bénévoles.

Nous veillerons à la transparence des attributions des logements sociaux et de leur renouvellement.

Nous ferons mieux connaître les services d’accès aux droits et les services de soutien juridique et lutterons contre le non-recours aux aides par une communication de terrain : sur le site de la mairie, questionnaire en ligne proposé par le gouvernement pour évaluer les droits en quelque minutes aux 26 aides sociales et prestations.

Nous créerons des accueils individuels qui acceptent les animaux et des consignes pour sécuriser les affaires des personnes sans résidence stable.

Nous mettrons en place une épicerie solidaire dans les quartiers.

Nous renforcerons l’aide aux victimes et l’accès aux droits par la création d’un poste référent des violences conjugales. Nous soutiendrons la création d’une maison pluridisciplinaire d’aide aux victimes.

Créons une culture de l’engagement citoyen et de l’entraide

Nous souhaitons encourager les Versaillais de tout âge à s’engager au service du collectif et proposons de :

  • Soutenir les solutions d’autopartage intergénérationnel entre des seniors qui utilisent peu leur voiture et des jeunes en insertion professionnelle qui ont besoin d’un véhicule
  • Organiser 12 journées citoyennes par an, soit une journée d’engagement collectif par mois avec des actions proposées pour les volontaires en faveur des plus défavorisés ou d’actions en faveur de la transition écologique, de la lutte contre les pollutions …

C’est dans cette logique d’attention à chacun en impliquant tous les Versaillais que nous voulons aller :

« ENSEMBLE VERS UNE VILLE INCLUSIVE ET SOLIDAIRE ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s