Théo SARDIN, Ensemble vivons Versailles

Militant et colistier / Quartier Notre-Dame
  • Mon parcours :

Étudiant en École Nationale Supérieure d’Architecture, je m’oriente sur un parcours ciblant la valorisation et la protection du patrimoine ainsi que de la culture, ces deux ingrédients sont indispensables pour notre histoire. Nous devons comprendre d’où nous venons pour que nous puissions construire notre présent et notre futur en gardant un œil sur le passé.

Après un passage à la protection civile en tant que secouriste bénévole, je me suis engagé à La République En Marche ! et chez Les Jeunes Avec Macron car j’ai cette volonté de vouloir donner de ma personne, de savoir être à l’écoute et comprendre les attentes de tous. Ce temps que je passe avec vous est précieux. Il me permets d’apprendre à vous connaître et donc de travailler directement avec vous. J’acte pour une politique de terrain, je suis convaincu que c’est en étant sur le terrain que nous pourront œuvrer POUR et AVEC les citoyens.

  • Redonner la parole aux citoyens et aider la jeunesse à s’engager

Il faut redonner la parole aux citoyens et citoyennes de la ville de Versailles, aller à leur rencontre dans TOUS les quartiers afin d’exprimer librement et prendre connaissance des attentes, satisfactions et insatisfactions. Il nous est très souvent revenu lors des différentes actions politiques que les habitants de Versailles sont enthousiastes de venir à la rencontre des militants afin de discuter, ils apprécient également que la jeunesse les représente et s’engage. Nous devons faire en sorte que les personnes ne soient plus surprises de voir des jeunes qui s’engagent politiquement pour leur ville ou leur Pays.

Versailles c’est 9 quartiers ! 9 quartiers qui forment l’unité de la ville mais il existe de réelles fractures. C’est pourquoi cette politique de terrain doit s’établir dans tous les quartiers de l’ancienne cité royale, il ne doit pas y avoir d’oubliés ! Comment travailler pour la commune sans y inclure des habitants de tous les quartiers ? Ce n’est pas concevable.

La jeunesse se dit généralement déconnectée et désintéressée de la politique, elle montre son mécontentement avec fermeté. Nous devons réussir à donner envie à ces jeunes de s’investir pour leur commune pour donner une nouvelle impulsion. Cette impulsion est essentielle pour NOTRE AVENIR et l’avenir de la commune.